Les effets psychologiques de la Nature sur les enfants

Des chercheurs espagnols ont en effet établi un lien, entre la présence d’espaces verts à proximité des écoles et le développement cognitif de l’enfant. L’étude

Des chercheurs espagnols ont en effet établi un lien, entre la présence d’espaces verts à proximité des écoles et le développement cognitif de l’enfant.

L’étude a été réalisée entre 2012 et 2013, sur plus de 2500 écoliers âgés entre 7 et 10 ans, dans 36 écoles. Des enfants on été suivis par des scientifiques du Centre pour la recherche en épidémiologie environnementale de Barcelone (Espagne). Ces derniers ont observé l’exposition quotidienne des élèves aux espaces verts, que ce soit près de leur domicile ou de leur établissement scolaire. Les résultats concernant les bienfaits de la nature sur le développement des enfants sont nombreux.

Amélioration de l’attention : Selon les chercheurs, une exposition accrue à la nature augmentait de 5 % la capacité de mémorisation des élèves et diminuait leur inattention en classe. Des progrès ont aussi été observés chez 9 % des écoliers qui présentaient des difficultés à mémoriser. Ils expliquent ces progrès en partie par la diminution de l’exposition à la pollution de l’air, notamment au carbone élémentaire lié au trafic urbain.

Apprentissages diversifiés : L’environnement naturel fournit aux enfants des opportunités uniques d’apprentissage que ce soit en matière d’engagement, de prise de risques, de découverte, de créativité, de maîtrise des situations, d’estime de soi. Des écoles, les Forest School, ont même ouvertes en pleine nature pour profiter de tous les cadeaux qu’elle a à offrir aux enfants.

Gestions des émotions : La nature inspire une variété d’états émotifs, comme l’émerveillement, et améliore les aptitudes psychologiques censées avoir une influence positive sur les différents aspects du développement cognitif. Par exemple, elle permet à l’enfant de prendre davantage confiance en lui.

Sociabilité : Célestin Freinet conseillait déjà, il y a plus de soixante ans, de rapprocher l’enfant le plus possible de la nature. Pour lui, plus que la nature, c’est l’environnement naturel qui a une influence et permet de développer ce que l’on appelle « les habiletés sociales », autrement dit ce qui permet à l’enfant d’entrer en contact avec les autres.

Capacités sensorielles de l’enfant : Dans la nature, on voit des couleurs, on sent des odeurs, on touche différentes matières, on entend des bruits d’animaux et on peut même goûter des fruits. Tout cela facilite entre autre la mémorisation chez les enfants. Il saisit que les feuilles des arbres sont vertes, et la couleur sera classée dans sa mémoire.

Plus généralement, le contact avec la nature permet de maintenir un équilibre sur les plans physiologique et psychologique des enfants. Les jeunes qui passent du temps à jouer à l’extérieur démontrent une plus grande créativité et développent une attitude coopérative dans leur façon de s’amuser et d’agir en général. Sans oublier qu’ils ont moins souvent de problèmes reliés à un déficit d’attention en classe. En règle générale, la nature est très importante pour le développement de l’être humain, quel que soit son âge.

UN ACCROBRANCHE ENTRE POTES Durant votre dernière journée de célibataire, vous souhaitez repousser vos limites et êtes à la recherche de sensations ?Traversez la forêt non plus sur terre mais d’arbre en arbre, toujours plus haut ! LASERGAME OU PAINTBALL ? Le
Afin de multiplier les contacts avec la nature, il est d’abord essentiel de s’y intéresser, d’en parler, d’éveiller la curiosité via par exemple le partage d’informations qui captiveront les membres de la famille ou encore d’emprunter des livres sur
Des chercheurs espagnols ont en effet établi un lien, entre la présence d’espaces verts à proximité des écoles et le développement cognitif de l’enfant. L’étude a été réalisée entre 2012 et 2013, sur plus de 2500 écoliers âgés entre 7